Laissez-nous vous conter notre histoire…

Du battement d’ailes d’un petit rhinolophe à l’ouverture des AUTRES VOIES…

Tout a commencé par le battement d’ailes d’un petit rhinolophe, qui à l’instar du papillon, a déclenché un OURAGAN ! Ouragan d’imagination, de passion, d’ouverture à la nature, à la culture, au monde, aux arts, à l’histoire, à la création. Laissez-nous vous conter notre histoire…

IL ÉTAIT UNE FOIS, à Dompierre-sur-Yon, la découverte d’une espèce rare et protégée de minuscule chauve-souris sous les ardoises de notre église : le petit rhinolophe (dit aussi « petit fer à cheval ») avait là sa « maternité » (elle y est toujours), à deux battements d’ailes de son « garde-manger » : notre vallée de Margerie, en cœur de ville.

Ce petit fer à cheval nous a délivré un message… porte-bonheur. Le message ? Satisfaire son besoin de nature et de quiétude. Et pour ce faire, nous engager dans un processus ô combien vertueux et bénéfique pour l’environnement, la biodiversité, l’homme. Dès lors, tout s’est enchainé :

  • Transformation écologique de la vallée de Margerie, démarche valorisée et saluée lors de la remise d’un diplôme par le comité de sélection du Grand prix milieux humides et urbanisme 2017.
  • Retour des humains dans la vallée, en parfaite symbiose avec la nature et ses bienfaits.
  • Réinstallation des lutins autochtones (nos farfadets) et arrivée d’elfes, fées, djinns, korrigans… du monde entier, qui ont trouvé là leur havre de paix, parmi les chardons fleuris, les branches de sureau et les méandres de la rivière la Margerie.
  • Les humains du monde ont fait le voyage dans les valises des lutins : des amitiés internationales se sont nouées avec la Tunisie, la Chine, aujourd’hui l’Algérie et le Brésil, demain d’autres assurément…
  • La vallée a séduit les artistes qui en font leur muse ; elle n’est pas seulement magique, mais aussi féconde.
  • Elle a aussi aspiré, pour tisser un luxurieux réseau de nature, les 190 km de chemins de notre campagne dompierroise, promesse de plaisir et de surprises
  • Des chemins qui ont une histoire. Ils ont notamment été ceux, en 1944, de la Résistance : en 1944, notre commune a abrité le 1er maquis de Vendée, qui a armé les Résistants et libérateurs de Vendée.
  • L’histoire sera d’ailleurs au cœur de notre festival LES AUTRES VOIES 2018.
  • En juin, c’est l’avenir qui s’offre à nous… ET A VOUS.

C’est par ces forces conjuguées et dans le cours de cette histoire qu’est né en juin 2017 notre 1er Festival culturel LES AUTRES VOIES : Grande fête de l’agriculture paysanne Fête une autre Terre, « carte blanche » de 4 spectacles confiée à Yannick Jaulin, rencontre des Cultures locales, françaises, chinoises (dont une exposition du Musée national du thé de Chine) et tunisienne (sublimes musiciens et chanteurs d’El Guettar)…10 jours qui ont pu nous faire nommer par la presse « Capitale du brassage culturel », immense récompense pour tous ceux qui ont cru en notre festival, objet nouveau dans le paysage culturel Agglo-yonnais et vendéen !

Suivez-nous sur

Share This